📦 Livraison offerte en France métropolitaine dès 70€ d'achat (non cumulable avec un code promo)

Paiement en 3x sans frais disponible dès 100 euros d'achat

HoliMagazine

Diane Monoki : notre HoliMuse astrale

Older Post < > Newer Post

Pour fêter les mamans, Mélanie Huynh et Diane Goldstein, la fondatrice du label de mode nomade Monoki, se sont réunies autour d’un bracelet en édition ultra limitée. Rencontre avec une maman solaire pour qui compléments alimentaires, soins cosmétiques ou encore beauty tools sont la clé pour rayonner en beauté, Inside&Out.
 

Diane Goldstein est une créatrice lunaire – dans tous les sens du terme. Passionnée d’astrologie et profondément inspirante, la Parisienne diffuse grâce à son label Monoki une mode joyeuse et nomade adulée des fashionistas du monde entier. Si la Californie et l’Inde teintent ses vêtements autant que son âme, c’est à Paris qu’elle s’est liée d’amitié avec Mélanie Huynh, une amitié désormais symbolisée par un joli bracelet dessiné autour du sentiment d’être mère.


 

Bonjour Diane ! Pouvez-vous m’en dire plus sur le bracelet que vous avez imaginé pour Holidermie ?

 

Parce que nous sommes mamans Mélanie et moi, nous voulions célébrer ce lien inaltérable qui nous lie à nos enfants. Quoi de mieux qu’un bracelet pour représenter un attachement ? 

 

Et, afin de symboliser l’union de nos deux univers, le bracelet reprend le rose iconique d’Holidermie et son mantra (“Holi”) tout en représentant la patte Monoki, à savoir notre maîtrise du tissu et de la broderie. 

 

On n’a qu’une peau, on doit donc tout faire pour la préserver et entretenir notre patrimoine génétique

 

J’ai en effet la chance de travailler avec une équipe extraordinaire de femmes issues d’un orphelinat à Madagascar. Ces bracelets sont leurs œuvres. Ils découlent d’une production fastidieuse mais il s’agit de l’essence de Monoki : des pièces handmade qui résultent d’un savoir-faire authentique. Et comme nous avons pensé à tout, nous avons imaginé ce bracelet comme un lien de poignet ou de cheville. Il sent bon l’été !

 

 

Vous êtes maman de deux beaux garçons. Qu’est-ce que vous évoque la Fête des Mères ?

 

Avec mes deux grands garçons à la maison, c’est tous les jours ma fête ! J’aime la solidarité, la sororité qui émane d’une journée comme la Fête des Mères. Et puis Holidermie célèbre le bien-être au féminin, c’était vraiment une belle occasion de faire cette collaboration !


 

Comment abordez-vous le fait d’être mère ?
 

En termes d’éducation, je fais simplement mon possible pour faire de mes enfants deux petits humains heureux et surtout bien dans leurs baskets. Je tâche d’être exemplaire pour eux et de leur transmettre un maximum de choses et de valeurs, tout en essayant de ne pas faire une projection de ma propre personne pour les laisser devenir qui ils veulent devenir. 
 

Mais il n’en reste qu’élever des enfants est vraiment un boulot difficile. Rien n’est écrit – malgré tous les bouquins qui existent –, il n’y a pas de mode d’emploi… Les “Accords Toltèques” m’ont néanmoins beaucoup guidée quand je suis devenue maman pour la première fois, il s’agit d’un outil psychologique au quotidien incroyable.

 

 

Quels gestes beauté avez-vous transmis à vos enfants ?
 

J’ai un gros défaut : je leur dis en permanence qu’ils sont beaux ! Alors ils commencent à y croire… Mais mes garçons ont aussi compris que la beauté se cultive de l’intérieur – ils ont ça en commun avec Holidermie ! 
 

S’ils font attention à eux (mais pas trop), ils ont aussi compris qu’il faut toujours (toujours!), protéger sa peau avec de l’écran total. La beauté est avant tout une histoire de santé pour moi.


 

L’astrologie influence beaucoup votre vie. Adaptez-vous vos rituels en fonction du ciel ?

 

En premier lieu, l’astrologie me permet de connaître en avance quelle sera la qualité de mon sommeil. En fonction des phases lunaires, notamment lors d’une Pleine ou, pire, d’une Nouvelle Lune, je sais que je dormirais beaucoup moins et d’un sommeil peu réparateur. Ainsi, je n’hésite pas à forcer sur l’hydratation sur mon visage, pour prévenir les ridules liées à la fatigue.

 

Aussi, en fonction des planètes, en particulier celles que l’on appelle “transpersonnelles” (Jupiter, la planète des opportunités, Saturne qui aide au changement, Vénus, l’amour mais pas que...), certains aspects de votre physionomie peuvent être décuplés. Par exemple, si Mars, la planète de l’action, transite dans l’un de vos aspects de l’action justement, vous aurez tout de suite un rebond de dynamisme ou au contraire un gros coup de mou. J’adapte donc mon rythme à ces mouvements. En revanche, je ne modifie pas mes rituels beauté en tant que tels, mais j’aime switcher de crèmes tous les mois ou dès que le pot est vide.


 

Quelle est votre routine du matin ?

 

Je considère mon rituel matinal comme aussi important qu’un brossage de dents ! On n’a qu’une peau, on doit donc tout faire pour préserver et entretenir notre patrimoine génétique.
 

Je commence donc par un spray d’eau thermale ou de brume Activation antioxydante pour réveiller ma peau et mes sensations. J’utilise d’ailleurs la brume Holidermie tout au long de la journée dès que ma peau tiraille un peu. Ensuite, je passe un coton imbibé de lotion Initialisation essentielle - je ne m’en sépare jamais d’ailleurs quand je voyage – puis le Intense moisturizing serum. Je l’adore, j’en mets presque trop… Enfin, comme je connais bien ma peau et ses besoins, je fais mon propre mélange de l’huile d’acide hyaluronique et de crème de nuit Régénération fondamentale pour lui apporter toute l’hydratation nécessaire pour la journée.


 

Et le soir ?

 

L’huile pour le visage Nutrition sublime m’aide à travailler mon visage au Gua Sha. Ce rituel est fondamental pour moi. Le matin, je n’ai pas vraiment le temps de m’y consacrer, alors je me contente de bien masser mon visage avec mes soins. En revanche, le soir, après mes deux démaquillages et un petit coup de brume, le Gua Sha devient mon meilleur ami, il m’accompagne même devant Netflix !


 

Quelle est votre madeleine de Proust ?

 

Le parfum. Il y a des années j’ai consulté un palmiste – quelqu’un qui lit les lignes de la main. Il m’a, entre autres, dit que l’encens aurait une importance pour moi, que ça serait l’odeur qui m’aiderait à m’ancrer et à me connecter. Depuis, je fabrique moi même mon parfum… à partir d’encens, bien sûr, que je mélange à un patchouli naturel. J’en spray même sur tous les kimonos Monoki.


 

Votre guilty pleasure ?

 

Le chocolat, sans aucun doute ! J’ai récemment découvert les Cubes antioxydants au cacao. Je sais qu’ils sont à déguster avec parcimonie... mais je les mange par poignées ! J’ai même récemment "emprunté" le paquet de mon amie Julie parce que je n’en n’avais plus… (rires) Il n’y a pas de mal à se faire du bien !


 

La bande originale de votre vie ?

 

C’est une question compliquée pour quelqu’un, comme moi, qui adore chanter. Mais je dirais peut-être “For once in my life” de Stevie Wonder. C’est une chanson tellement positive, qui donne de l’entrain. Finalement, elle m’incarne bien car elle raconte que tout est possible. J’ai l’ultime conviction que chaque jour est une nouvelle vie. 

Partager l'article

Facebook Twitter Pinterest

Ces articles pourraient vous intéresser :

Subscribe to our newsletter

Sign up to be informed about the launch of our new products, offers and events.

Shopping bag

Free delivery in France from 70 EUR Order

3 samples offered for all order.

Votre panier estvide

Complétez votre routine

EN
EN